Question les plus fréquentes

Conditions de travail

Dans quelles conditions de travail les produits Mammut sont-ils fabriqués?

Tous nos partenaires, qu’il s’agisse de nos collaborateurs, de nos fournisseurs, de nos employés tout au long de la chaîne logistique ou de nos clients, doivent adopter un comportement équitable et se conformer à la législation. Mammut en est convaincu : à long terme, une entreprise ne peut réussir que si elle agit de manière crédible, dans le respect de valeurs fondamentales. La charte « Code of Labour Practices » réglemente les conditions de travail tout au long de la chaîne logistique. En tant que membre de la Fair Wear Foundation (FWF), Mammut s’engage à appliquer progressivement ce code de conduite de manière systématique.

Comment la société Mammut contrôle-t-elle les conditions de travail chez ses fabricants?

La confiance est une chose, mais rien ne vaut le contrôle, notamment si l’on veut être crédible. Mammut dispose d’un système de gestion interne qui lui permet de surveiller et d’améliorer en permanence les conditions de travail au sein de la chaîne logistique. Fair Wear Foundation (FWF), initiative indépendante à laquelle Mammut fut la première entreprise de sports de montagne à adhérer au 1er octobre 2008, effectue des contrôles indépendants.

La société Mammut verse-t-elle des salaires équitables?

Most countries define a legal minimum wage. By referring to third party audits and wage surveys, Mammut can be confident that its main suppliers pay their workers in accordance with legal requirements. The audits carried out by Fair Wear Foundation (FWF) teams at suppliers in 2014 pointed out that all wages paid were above local minimum standards. In 2012 Mammut terminated the relationship with one Indian supplier due to non-payments of statutory wages in 2011 and unwillingness of the supplier to implement corrective actions.
We put a lot of effort in building up our knowledge and know-how concerning living wages. Several workshops and seminars have been visited by relevant Mammut staff and new publications, reports and findings concerning the topic are systematically studied. The topic is regularly discussed at meetings with Mammut management and suppliers. Furthermore, there is also a continuous dialogue with other FWF members and NGOs about how to progress on the definition and implementation of living wages. Unfortunately, there are still a lot of obstacles to be overcome until a credible payment of living wages can be implemented. No single definition of a living wage is broadly agreed and accepted by diverse stakeholders. This and other obstacles are collected and addressed on the new Living Wage Portal of the Fair Wear Foundation. The elimination of these obstacles one by one will be one of the main goals and tasks regarding fair working conditions for the years to come.
 

La société Mammut produit-elle dans des pays tels que la Chine, où les droits de l’homme sont régulièrement bafoués et l’environnement pollué?

Les articles Mammut sont fabriqués pour moitié en Europe et pour moitié en Extrême-Orient. L’essentiel de la chaîne d’approvisionnement se situe en Suisse, dans la maison-mère de Mammut (Seon) et dans le centre de design et de développement de chaussures (Frauenfeld). À Seon, Mammut entretient, en plus de sa propre production de cordes localisée à 100 % en Suisse, un vaste département de design et de développement, un département de gestion des innovations et des technologies, ainsi que la gestion des produits. Les aspects logistiques et les achats sont également traités en Suisse. Au cours des dernières années, Mammut a créé plus de 100 postes et compte aujourd’hui plus de 220 personnes à emploi fixe en Suisse. 1,6 ETP se consacre exclusivement aux aspects de la durabilité et de la responsabilité de l’entreprise.

En Extrême-Orient, Mammut s’approvisionne essentiellement en Chine et au Vietnam. Mammut refuse sciemment de produire dans ce qu’on appelle les pays à haut risque. Sur place, deux collaborateurs fixes suivent le processus de production et de développement dans son intégralité. Cette délocalisation est motivée d’une part par le prix, d’autre part par le fait que les technologies et machines innovantes de traitement font presque totalement défaut en Europe et que le niveau de qualité en Extrême-Orient est nettement plus élevé.

À l’avenir, Mammut souhaite maintenir un rapport équilibré entre la production en Extrême-Orient et la production en Europe. En effet, il existe dans les deux cas des relations d’affaires équilibrées de longue date, ce qui constitue justement un cadre idéal pour améliorer les conditions de travail.

Les produits Mammut sont-ils fabriqués par des enfants?

Mammut interdit le travail des enfants, conformément au « Code of Labour Practices ». La surveillance systématique des conditions de travail chez les fournisseurs ainsi que l’entretien de relations d’affaires équilibrées permet de s’assurer que ce principe est respecté. Mammut ne connait aucun cas de travail d’enfants chez l’un de ses fournisseurs. Naturellement, considérant la complexité de la chaîne logistique mondiale, il ne peut y avoir de garantie à 100 % que cela soit toujours le cas à l’avenir.

Qu’entreprend Mammut contre les heures supplémentaires?

Seasonal overtime is a complex problem for the apparel industry. The entire fashion industry produces summer and winter collections, which means that every store in every country wants every style at exactly the same time. Retailers choose their collections and place their orders after the trade fairs, which are about six months before the season starts in store. There is therefore a race against the clock to order fabrics and make garments in time for the season.
Excessive overtime is found in many factories where Fair Wear Foundation (FWF) teams conduct an audit. To tackle this problem, we have substantially extended the lead time for our orders and share detailed forecast information with our suppliers at very early stages of the production cycle. If significant changes to these forecasts occur, we try to swap order delivery dates with other products so that the supplier does not need additional production capacity for our orders. Orders for classical, multi-season products are typically timed for low-season.
Despite these measures, overtime is a recurring problem, especially for Chinese suppliers. The reasons for this are manifold: Suppliers overbooking their capacity, delays of fabrics or quality issues of components, other customers raising order volume on short notice, infrastructural problems (frequent blackouts, etc.), suppliers struggling to recruit enough workers (especially in China and Vietnam), etc.
For every finding of massive overtime we try to investigate the root cause and invest substantial effort in in-depth discussions with the suppliers concerned. At all factories Mammut is not the only customer, which means that the root cause for overtime can be from Mammut but also from other brands sourcing at the factories.
 

Mammut a-t-elle déjà rompu ses relations d’affaires avec un producteur ayant violé le droit du travail?

Mammut mise sur des relations d’affaires durables et équitables ainsi que sur un dialogue ouvert avec ses interlocuteurs, qu’il s’agisse de ses fournisseurs, de ses clients, de ses collaborateurs ou d’autres intervenants. De cette manière, l’application du code de conduite et la surveillance systématique des conditions de travail sont abordées ouvertement et de manière proactive. Bien que la responsabilité sociale de l’entreprise (« Corporate Social Responsability ») représente un sujet tout aussi essentiel chez les producteurs que chez Mammut, il peut y a voir des manquements vis-à-vis du code de conduite. Dans un tel cas, un plan de mesures d’amélioration est élaboré en concertation avec le fournisseur concerné. Veuillez trouver de plus amples informations à ce sujet ici.

Qui se trouve derrière la Fair Wear Foundation?

La Fair Wear Foundation (FWF) est une initiative indépendante, menée par plusieurs intervenants, qui œuvre pour l’amélioration des conditions de travail au sein de l’industrie textile mondiale. De plus amples informations à ce sujet sont disponibles dans la rubrique « People ».

Pourquoi la société Mammut est-elle devenue membre de la Fair Wear Foundation?

Normes sociales étendues, vérification indépendante et exigences élevées envers les sociétés membres : Mammut est convaincue du bien-fondé des principes de la Fair Wear Foundation (FWF). Dans le domaine de la « social compliance », c’est-à-dire du respect des normes sociales, il existe un certain nombre d’initiatives et d’approches différentes. Les plus connues sont sans doute la Fair Labour Association (FLA) aux États-Unis, l’Ethical Trading Initiative (ETI) en Grande-Bretagne, la Social Accountability International (SAI-SA8000) ou la Business Social Compliance Initiative (BSCI). Ces initiatives se distinguent plus ou moins dans leurs normes sociales et leur approche.

Pour les entreprises, il existe plusieurs bonnes raisons d’adhérer à de telles initiatives. La crédibilité de l’engagement social de l’entreprise s’en trouve renforcée grâce aux contrôles externes et indépendants. Mammut s’intéresse depuis la fin des années 1990 à la question des conditions de travail. En 2003, Mammut a défini un code de conduite qui correspond pratiquement au « Code of Labour Practices » de la FWF. Après avoir étudié de manière approfondie toutes les initiatives existantes, l’entreprise suisse de sports de montagne a finalement décidé d’adhérer à l’approche la plus exigeante, à savoir celle de la FWF.

Celle-ci est actuellement considérée comme « meilleure pratique », car elle ne défend pas seulement les normes sociales les plus complètes, mais ses exigences en matière de surveillance systématique, de gestion internet et de transparence sont également très élevées.

Governance

Dans quelle mesure la société Mammut est-elle transparente?

Les organisations non gouvernementales (ONG) attribuent une grande importance aux comptes rendus relatifs à la responsabilité d’entreprise, car transparence et crédibilité vont de pair. Une entreprise qui communique ouvertement et franchement n’a rien à cacher.

En tant que membre de la Fair Wear Foundation (FWF), Mammut s’engage à effectuer un rapport annuel transparent. À la manière d’un rapport de gestion ordinaire, ce rapport doit renseigner sur les mesures mises en place, les défis relevés et les objectifs poursuivis dans le domaine de la responsabilité d’entreprise. Mammut a publié son premier rapport social annuel en 2009 et s’efforce actuellement d’y ajouter les aspects écologiques et sociétaux.

Produits

La société Mammut utilise-t-elle du duvet prélevé sur des oiseaux vivants?

Mammut interdit à ses fournisseurs la plumaison à vif et leur demande de n’utiliser que du duvet issu d’élevages responsables et respectueux des animaux. Ces exigences sont stipulées par contrat. Par ailleurs, Mammut demande à ses producteurs de lui fournir les certificats correspondants, conformément aux critères de l’IDFL (International Drown and Feather Laboratory). Plus d’informations à ce sujet ici.

Malheureusement, il est impossible de garantir à 100 % que la plumaison à vif est complètement exclue. Les contrôles réguliers permettent de constater que les conditions d’élevage et de production de duvet sont équitables, mais il peut toujours y avoir une entorse.
 

La société Mammut utilise-t-elle de la laine mérinos obtenue par la pratique du mulesing?

Mammut utilise de la laine mérinos dans ses sous-vêtements fonctionnels. Lors de l’approvisionnement en laine, on s’assure que celle-ci a été obtenue dans des conditions respectueuses des animaux et sans recours à la pratique du mulesing. La difficulté réside cependant dans la mise en œuvre : lorsque la laine a été lavée, il est difficile de savoir si elle été obtenue dans le respect de l’animal. Il est rare qu’il existe un lien d’affaires direct avec le fournisseur de laine, ce qui rend difficile toute possibilité d’intervention directe. Un certificat ne représente pas non plus la solution idéale, puisqu’il ne reflète qu’un moment donné de la situation et n’a pas beaucoup d’intérêt s’il n’implique pas un caractère systématique, c’est-à-dire un suivi et un contrôle continu.

Qui est bluesign?

Afin de garantir la sécurité de la production et du produit final, Mammut travaille en étroite collaboration avec bluesign technologies. Notre partenaire examine tous les processus de fabrication de sorte que seules des substances inoffensives soient utilisées (gestion des flux d'entrée). Pièce maîtresse de l'approche bluesign® est la norme stricte bluesign® qui est basés sur les normes environnemales internationales ainsi que des analyses de risques approfondies.

Est-ce que Mammut utilise de la chimie PFC?

Mammut veut proposer à ses clients les meilleurs produits de sports d’outdoor et de montagne, tout en laissant une empreinte écologique minimale. Il s’agit là d’une conviction, pas seulement d’une exigence du marché. Notre objectif est de parvenir à des solutions réalistes, durables et exhaustives. Nous travaillons en collaboration avec bluesign technologies pour éliminer le PFOA de ses produits dans les plus brefs délais et trouver de véritables solutions.

Mammut est extrêmement exigeant sur la qualité, la fonctionnalité et la sécurité de ses produits. Dans toutes les situations, sur la glace ou sur une paroi rocheuse, nos clients peuvent compter sur leur équipement Mammut. Mammut est aussi exigeant pour la chaîne de création de valeur. La fabrication doit elle aussi répondre aux exigences de qualité et de sécurité les plus élevées, et ne présenter aucun risque pour l’environnement.

Mammut connaît bien la question du PFOA. Il s’agit d’un contaminant que l’on retrouve à l’état de trace dans certains PFC (perfluorocarbures). Ces derniers sont utilisés dans l’industrie textile principalement pour leurs propriétés d’imperméabilité à l’eau, aux salissures et aux substances huileuses. Les matières ayant subi un traitement à base de PFC contribuent ainsi aux hautes performances des produits textiles fonctionnels utilisés dans les sports de montagne. Il existe des doutes notamment en raison de l’accumulation de ces substances dans l’environnement via les déchets et les eaux usées, ce qui pose par conséquent la question d’une éventuelle contamination à l’homme par la chaîne alimentaire. Elles sont malheureusement peu biodégradables.

D’ici 2015, Mammut se donne pour pour but d'exempter toute trace de PFOA des matières utilisées pour fabriquer ses vêtements fonctionnels. D’importantes mesures ont déjà été mises en œuvre dans ce sens : en janvier 2011, Mammut est devenu partenaire de bluesign technologies et s’engage en tant que tel à respecter la norme bluesign® extrêmement rigoureuse. Celle-ci réglemente tous les contaminants liés aux PFC en imposant des valeurs limites très faibles.

Le plus grand défi réside cependant dans le fait qu’à l’heure actuelle, aucune autre méthode de traitement disponible sur le marché ne peut donner aux produits des propriétés aussi performantes. Le développement de solutions à la fois écologiques et fonctionnelles constitue donc une priorité. Mammut travaille en collaboration avec bluesign technologies ainsi que d’autres fabricants du secteur de l’outdoor, experts, fabricants de matières textiles, spécialistes des apprêts et acteurs de l’industrie textile et chimique, afin de développer de nouvelles technologies.