Thomas Senf
 

Le voyage

Comme souvent dans ce type d’expédition, le parcours a débuté en zone montagneuse, plus précisément dans les Dolomites. La formation rocheuse du Cinque Torri a offert aux athlètes Stephan Siegrist, David Lama, Christina Schmid, Anna Stöhr, Barbara Bacher et Magnus Mitdbö un tremplin parfait pour se mettre dans une ambiance alpine propice qu’ils devront ensuite transposer dans des villes européennes. L’équipe Pro Team a, à cette occasion, reçu le soutien chaleureux d’un as italien de l’escalade : Rudi Moroder.


Au terme de trois jours d’escalade de rochers, il s’agissait de descendre de la montagne et de se rendre en ville. C’est à bord d’un vieux combi VW bleu et blanc que l’équipe s’est rendue directement dans le centre de Vienne. Une tour de Flak, vestige de la Seconde Guerre mondiale, a été l’objet d’une spectaculaire ascension au-dessus des toits de la cité. Le difficile itinéraire comportait une toiture d’une hauteur de 7 m. Des sauts à couper le souffle et une périlleuse traversée en slackline sur une hauteur de 45 m ont fourni leur pesant d’adrénaline.
La Donauplatte de Vienne, avec ses blocs de pierre disposés symétriquement devant la haute façade, a constitué un spot idéal pour l’escalade de blocs.


L’escalade d’un pilier de pont de 70 m de haut à Fribourg (Suisse) est venue clôturer l’expédition en beauté. La voie du Pont de Pérolles, spécialement tracée pour les athlètes Mammut, a permis à l’équipe de tournage du making of, dirigée par Rainer Eder et Christoph Fruttiger, de réaliser des clichés et des films époustouflants.