Thomas Senf
 

Filtrage du produit

  • Retour

Différents types d'anneaux

Les anneaux représentent des aides à l'escalade et sont constitués d'une sangle tissée cousue. En général, la sangle à une largeur de 8 à 26 mm et une épaisseur d'environ 2 mm. Les deux extrémités du brin simple de sangle sont superposées et cousues, afin de former l'anneau. L'utilisation d'autres coutures permet de confectionner des anneaux spéciaux. Il existe en général les types suivants :

Dégaine

Petit anneau avec partie centrale cousue. Sert à relier ensemble deux mousquetons de dégaine. Ceux-ci sont accrochés dans les passants aux extrémités de l’anneau. Un anneau en caoutchouc cousu, ou un « Protection Cap », empêche la rotation du mousqueton. Une dégaine sert à accrocher la corde d’escalade à un piton sur la paroi. Les dégaines Mammut sont disponibles dans les longueurs suivantes : 10, 15 et 20 cm.

Anneau de sangle

Les extrémités de la sangle sont cousues de telle sorte à former un anneau de sangle. Les anneaux de sangle peuvent servir à différentes applications (liaison de deux points fixes, mise en place autour d'un seul point fixe, etc.) Les anneaux de sangle Mammut existent dans différentes longueurs entre 30 et 240 cm.

Anneau d'assurage

La sangle est cousue de manière à former une boucle supplémentaire. Cet anneau sert à l'auto-assurage au niveau du relais. Lors de la descente en rappel, il est possible de fixer le descendeur dans la boucle supplémentaire. Les anneaux d'assurage Mammut sont disponibles dans différentes longueurs entre 65 et 90 cm.

Daisy Chain

Si un anneau de sangle comporte plusieurs boucles cousues, il forme une daisy chain. En raison des nombreuses possibilités d'accrochage, cet anneau trouve une large application pour l’auto-assurage et l’escalade technique. La daisy chain Mammut a une longueur de 135 cm.

Absorbeur de choc

Un anneau de sangle cousu plusieurs fois avec différentes coutures. L’absorbeur de choc est utilisé partout où une force de choc élevée pourrait compromettre la résistance d’un assurage. Par le fait que les fils se rompent au fur et à mesure, la force de choc est réduite d'environ 30 % lors d’une charge supérieure à 2,5 kN.