Thomas Senf
 

Filtrage du produit

  • Retour

Indications de danger

Avertissement urgent concernant des dégaines et mousquetons installés de manière permanente sur les sites d’escalade

Mammut lance un appel urgent pour ne plus utiliser dès maintenant les dégaines et mousquetons installés sur les sites d’escalade et les retirer. Quel que soit le fabricant, ces équipements peuvent, par leur usure, former des arêtes vives et endommager, voire sectionner des cordes, même lors de petites chutes. Un accident mortel en Suisse ainsi que des investigations complémentaires de Mammut ont démontré que ce problème pourtant bien connu est bien plus dramatique que l’on ne l’avait imaginé jusqu’à présent, et qu’il représente un grand risque pour les grimpeurs.  

Au cours de ces dernières années, il est devenu de plus en plus courant d’installer de manière permanente, sur des voies en surplomb de parc d’escalade, toutes les dégaines ou une partie d’entre elles. Cette façon de procéder permet d’une part, de faciliter l’accrochage de corde et d’autre part, d’éviter les complications liées à la récupération des dégaines. 

Lors de la descente du grimpeur, ces dégaines, en fonction de leur position, sont usées par le frottement de la corde selon un angle obtus, et peuvent ainsi former des arêtes vives (voir illustration 1). Les positions suivantes sont particulièrement concernées : 

le premier point d’assurage (lorsque l’assureur s’éloigne de la paroi pendant la descente de son partenaire) ;

les points d’assurage sous un surplomb ; 

les points d’assurage décalés latéralement.

L’usure est renforcée par la présence de saletés ou de sable sur la corde. Des arêtes extrêmement vives se forment sur les mousquetons qui ne sont quasiment jamais sollicités par des chutes et rarement utilisés comme point de retour. Ils ne sont donc jamais « adoucis » (arrondis) et peuvent former une arête coupante comme un couteau. De plus les mousquetons à profil en T ont plus tendance à former des arêtes vives que ceux à profil arrondi. 

Des tests sur le banc de chute normalisé de Mammut effectués sur le mousqueton représenté sur l’illustration 1 ont montré qu’une corde de 9,5 mm avec un poids de 80 kg était sectionnée dès une hauteur de chute de 2,7 m avec un facteur de chute de 1,0. Le mousqueton utilisé ne présentait pourtant pas d’arête extrêmement vive. De plus, des tests antérieurs ont montré que, dans la pratique, le facteur de chute pouvait être nettement plus élevé que la valeur théorique, en raison des frottements sur toute la chaîne d’assurage. Si le mousqueton présente de surcroît une arête très vive, de petites chutes de moins d’un mètre peuvent déjà présenter des risques.

Illustration 1 : mousqueton avec formation d’une arête vive à cause du frottement de la corde.

Mammut a également étudié l’influence du diamètre de la corde sur ces arêtes vives. Il y a là une relation évidente comme le montre le graphique 1 : plus la corde est grosse, plus sa marge de sécurité sur des arêtes vives est importante, et ce dans tous les cas. Les valeurs sont néanmoins critiques et présentent un danger mortel même avec une corde de 10 mm. Les cordes jumelées et les demi-cordes à deux brins offrent la plus grande marge de sécurité. Les cordes usagées (gaine légèrement usée, corde non détériorée) ne présentent pas de valeurs d’entaille plus élevées que les cordes neuves.

Les mousquetons peuvent également former des arêtes vives au point de retour mais, dans ce cas, la corde passe dedans avec un angle aigu, ce qui provoque une usure plutôt arrondie et minimise la formation d’une arête. Néanmoins, ces mousquetons peuvent devenir dangereux si l’épaisseur de matière restante devient trop faible, le mousqueton ne supportant alors plus la charge. 

Dans les salles d’escalade, on utilise la plupart du temps des mousquetons en acier qui s’usent moins vite. De plus, le matériel installé est régulièrement contrôlé. Mammut conseille néanmoins de rester vigilant, de ne pas utiliser de mousquetons usés et d’en rendre compte sans délai au responsable de la salle. 

Le matériel installé de façon permanente sur des voies en plein air n’est généralement pas entretenu ni contrôlé. En raison du vieillissement des anneaux, de la corrosion, etc., il est conseillé d’être très prudent et d’éviter si possible d’utiliser ce matériel. 

 

 

Contact

Harald Schreiber
Mammut Sports Group AG 
Industriestrasse Birren
CH-5703 Seon

Tél. : +41 (0)62 769 81 25
Fax : +41 (0) 62 769 82 47

harald.schreiber@mammut.ch

 

 

Mammut Sports Group AG